Ma Terre Mon Sang

Da WikiPoesia.
Versione del 18 ago 2019 alle 18:23 di Admin (discussione | contributi) (→‎Pubblicazioni)
(diff) ← Versione meno recente | Versione attuale (diff) | Versione più recente → (diff)
Jump to navigation Jump to search

di Cheikh Tidiane Gaye

Ma Terre Mon Sang


…[ ]
mes mains
lisses
applaudissent
ton cercle,
parabole
de ton esprit
de ton unicité
que l’architecte
ne sait dessiner
ton dessein est
la chaleur
qui accueille
tes hôtes

…[ ]

je suis poète
de la belle saison
et je n’oublie pas
la sécheresse
qui a envahi
mon espace vide.
Mes aires privées de sonorités
mon coeur de désert tel le Sahara
il ne me reste que le temps de jouer
la partition des belles notes
aux refrains mélodieux
je me sers du violon de nos sages
nourri par leurs paroles et parodies
la violence ne me poursuit
jamais, jamais. Je dis.

Mon chemin est parsemé
de souvenirs
et mon devenir ne m’ébranle
j’ai toujours un sujet à traiter
seul l’homme assujetti
tremble
mon humble écriture
arrose les jarres fixées
dans les illustres jardins.

Ma plume imbibée
dans le sang
de nos valeureux
et vaillants Maîtres
ma parole se veut le cri
de l’espérance
l’espoir mon sacré coeur
espérer mon infinitif,
le verbe que je conjugue
sans difficulté
mon écriture ne saigne
je cherche les seigneurs,

les dignes saltigués
pour qu’à l’aube
me disent et prédisent
l’avenir de ma terre;
de mes pas et de mes pages
j’appartiens au monde
des guelowars
j’offre mon verbe
à la gloire des Damels
je transmets les battements
effrénés des dioung – dioungs
aux nouveaux – nés,
j’ai appris à lire
sous les cieux étoilés
tes pages d’histoire
et la bravoure des hommes
qui n’ont pas vendu
les dignités millénaires
je rime les rythmes rythmés
la cadence des danses folkloriques
je rime la parole dans l’encens
qui parfume le digne jour
le mardi des nobles
femmes de Nder
je crie la force des ténèbres
sous les pénombres
ma voix se veut
la résurrection
des temps anciens
je suis ton nom
et ton prénom
je veux faire
de toi mon article
déterminé,
je veux de toi
mon complément
et enrichir mes pages
par ton alphabet
de métaphores
tu seras mes locutions,

mes attributs
je suis ton synonyme
et même je préfère
devenir ta langue et ta tête,
ton corps et ton regard
je veux être ton épithète
tailler des épitaphes
parce que rien
ne me sépare de toi
je te nomme à chaque fois
que ma pensée se replie sur toi,
de ton antre d’honneurs
que j’explore, tu es mon or
que je puise
dans le ventre des xalams,
j’exhibe tes ngalams

les vents te laisseront passer
les îles s’aplatiront
les cours des rois
te courtiseront
le cortège des reines
t’accompagnera
que soient servis tes vers
sur le plat de tes divinités
qui t’ont honorée.



Pubblicazioni

Tratta da Silloge Ma Terre Mon Sang, pubblicata in francese:

  • Poème extrait de MA TERRE MON SANG –edité per Ruba Editions Dakar Sénégal 2018

Note su alcune parole presenti

  • Saltigués: Devins sérères ou lébous présidant les cérémonies religieuses ou affaires publiques. 
  • Guelowars: Noble en sérère.     
  • Damels:  Titre donné aux souverains du Cayor, royaume du Sénégal.
  • dioung – dioungs: Nom de tam-tam royal.
  • Nder: Village du royaume du Walo au Sénégal. Durant la bataille contre les Maures du Trazza, les femmes de Nder se sont entassées et brulées refusant le métissage.